Municipalité de Plaisance

Municipalité

Municipalité de Plaisance

Municipalité
À propos de
Municipalité de Plaisance

Nous avons certainement tous et toutes notre petite histoire à raconter quant à la façon et la manière dont les événements se sont succédés depuis le début de la création de notre municipalité, soit en novembre 1900.

Depuis sa création, il a maintenant plus de 100 ans, le conseil municipal a toujours eu comme principale préoccupation la satisfaction de ses concitoyens et concitoyennes. C’est d’ailleurs sa raison d’être fondamentale.

Il suffit d’un regard en arrière pour apprécier le courage de nos prédécesseurs qui ont fondé notre paroisse. Dans ces souvenirs encore frais dans notre mémoire, dans toutes ces paroles qui se sont dites de “bouche à oreilles”, on se rend compte que la vie n’était pas facile pour ces bâtisseurs. Aucune commodité comme on voit aujourd’hui : pas d’électricité, pas de téléphone, pas d’eau courante ni d’automobile pour les aider dans leurs tâches quotidiennes. Donc, pour accomplir leurs devoirs religieux, il leur fallait se déplacer des dizaines de milles et, parfois, il le faisait à pieds. C’est l’une des raisons qui les ont amenés avant les années 1900, à faire des requêtes et de nombreuses délégations auprès de Mgr Duhamel pour avoir à Plaisance un prêtre résident. Après avoir promis à l’évêque de bâtir une église, un presbytère et bien sûr, défrayer les dépenses pour loger et nourrir le curé, c’est ainsi que notre communauté a connu ses débuts.

Dans ses premiers temps, le nom qui apparaissait dans les minutes d’assemblée du conseil municipal était la paroisse du Coeur-très-pur-de-la Bienheureuse-Vierge-Marie-de-Plaisance, jusqu’au 17ième jour du mois d’août 1931. À partir de ce moment, le nom fut changé pour “Municipalité de Plaisance”

Lors du 50e anniversaire de notre paroisse, son Excellence Mgr Alexandre Vachon, disait ceci : “Le nom de Plaisance en est un des plus charmants, accueilli en Italie, sur les bords du Tibre, il a été transporté sur les bords de l’Outaouais pour désigner une paroisse où tous les habitants sont des Romains de coeur, fortement attachés à sa Sainteté. Son Excellence a rappelé à ses enfants, que la paroisse est une famille, une petite patrie. La paroisse fait aussi partie du Corps Mystique de Jésus-Christ, en partant, elle est un organe important dans l’Église universelle”. (texte de Claude Gauthier, Le Droit, Ottawa, parût lundi le 11 juin 1951).

Chers Plaisanciens, chères Plaisanciennes, notre histoire est un héritage. Pendant trop longtemps, ces hommes et ces femmes qui ont ensemencé notre vallée en nous donnant l’existence; pendant trop longtemps, il sont restés ensevelis sous la poussière de nos archives et oubliés dans les pages jaunies de nos registres…

Opportunités à
Municipalité de Plaisance